• La désillusion

    La désillusion

     

    On peut toujours rêver et compter sur la chance,

    Cela ne coûte rien et peut rapporter gros,

    Imaginer un jour une douce romance,

    Hériter de millions, devenir un héros.

     

    On se voit Don Juan, le chéri de ces dames,

    Un sourire, un regard, elles sont dans vos bras,

    Vous connaissez aussi le meilleur des sésames,

    Vous pouvez les choisir, vous avez l’embarras.

     

    Vous avez de l’argent, une immense richesse,

    De splendides villas, de luxueux bateaux,

    Vous êtes au sommet de la haute noblesse,

    On se courbe à vos pieds, on vous fait des cadeaux.

     

    Invité des télés, adulé de la presse,

    Vous avez des amis dans le gouvernement,

    Une grande culture, et tout vous intéresse,

    On pense même à vous pour être président.

     

    Hardi et courageux, vous grimpez des montagnes,

    Traversez l’océan sur un simple radeau,

    Vous devenez le roi des villes, des campagnes,

    Vous êtes le plus grand, vous êtes le plus beau.

     

    Mais la réalité vient briser votre rêve,

    Celle que vous aimez préfère le voisin,

    Le train et le métro sont ce matin en grève,

    Sa majesté le roi n’est pas votre cousin.

     

    Ne comptez pas non plus sur l’oncle à héritage,

    Il devait de l’argent à un maudit banquier,

    Le destin vous en veut et vous désavantage,

    Vous ne serez jamais qu’un pion sur l’échiquier.

     

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :