• Le mouton et le loup

    Le mouton et le loup

     

    Le mouton c’est connu suit toujours le troupeau,

    Calme, discipliné, marchant tête baissée,

    Il obéit aux chiens, aux cris du pastoureau,

    La moindre déviance est vite repoussée.

     

    Cet animal docile est promptement tondu,

    Par la force imposé à fournir de la laine,

    Son bêlement d’effroi n’est jamais entendu,

    Son maître souverain se moque de sa peine.

     

    Affrontant jour et nuit, les rigueurs de l’hiver,

    L’ovidé résigné subit moult contraintes,

    Parqué dans un enclos, souvent à découvert,

    Il n’ose protester, gardant pour lui ses plaintes.

     

    Mais un jour qu’il venait s’abreuver au ruisseau,

    Il vit sur son chemin un vieux loup solitaire,

    Il courait se cacher derrière un arbrisseau,

    Se dissimulant de l’ennemi légendaire.

     

    -N’aie par peur mon ami, je vais bientôt mourir,

    Je n’ai plus qu’une dent- Le loup ouvrait la bouche,

    -Je reconnais mes torts, je vous ai fait souffrir,

    J’étais considéré comme un être farouche.

     

    Le mouton rassuré s’approchait du mourant,

    Qui soudain bondissait sur cette proie facile,

    D’un seul coup et un seul, il tuait l’imprudent,

    Allait le dévorer dans un endroit tranquille.

     

    Un loup demeure un loup la veille de sa mort,

    Tant qu’il est conscient, il peut commettre un crime,

    Notre pauvre mouton sera toujours en tort,

    Brimé toute sa vie, éternelle victime.

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :