• Les deux frères

    Les deux frères

     

    L’un était grand, l’autre petit,

    Bizarrerie de la nature,

    Le grand avait des cheveux gris,

    Et le petit une tonsure.

     

    L’un était beau, l’autre bossu,

    Tous deux étaient célibataires,

    Le grand partout était connu,

    En qualité d’homme d’affaires.

     

    Le petit était courageux,

    Il rendait de nombreux services,

    L’autre était lâche et orgueilleux,

    Il accumulait tous les vices.

     

    Et pourtant le grand vivait bien,

    Il profitait de sa fortune,

    Alors que l’autre n’avait rien,

    Il dormait au clair de la lune.

     

    Mais le riche eut un accident,

    En revenant d’un long voyage,

    Et il laissa tout son argent,

    A son frère comme héritage.

     

    Le bossu que les gens fuyaient,

    Connut de ce fait une audience,

    Les femmes à ses pieds se jetaient,

    Qu’il en perdit toute conscience.

     

    Pire que son frère il devint,

    Etalant sa grande richesse,

    Ne connaissant plus son voisin,

    Et se moquant de sa détresse.

     

    Etre nanti c’est bien connu,

    Entraîne l’homme à l’égoïsme,

    Et trop souvent le parvenu,

    Fait preuve d’un réel cynisme.

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :